• École à la maison

    On s'occupe des enfants

    Les programmes officiels sont approfondis

      Les programmes officiels sont approfondis

      Les programmes scolaires officiels sont approfondis

      Nous respectons les programmes officiels de l’Education nationale en explorant au maximum tout ce qui peut l’être, en fonction de l’âge de l’enfant.

      En revanche, nous sommes indépendants du CNED dont les contenus sont très strictement limités pour convenir au Socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

      Ce socle nous paraît insuffisant pour un enfant qui se développe normalement. Nous estimons que les enfants peuvent recevoir bien davantage et profiter d’une plus grande richesse culturelle.

      Nourrir intellectuellement les enfants

      En classe, dans un établissement classique, les contraintes de groupe et le niveau de groupe  ne permettent pas toujours de le nourrir intellectuellement et culturellement votre enfant à la hauteur de ses attentes. Ces contraintes n’offrent pas l’occasion de se mettre à niveau là où il aurait pris du retard. Souvent l’enseignant n’a pas le temps de constater les petits décrochages de certains élèves. Il peut en résulter un ensemble de lacunes qui passent inaperçues.

      Les Cours Sébal et l’école à la maison vous paraîtront peut-être, alors, la bonne solution.

      Grâce aux cours à domicile, vous accompagnez l’enfant individuellement. La charge de travail s’adapte quotidiennement à son rythme propre. Sa capacité à apprendre s’améliore. Sa disponibilité mentale à de nouvelles notions s’élargit.  Les programmes de l’Education nationale seront respectés mais enrichis pour construire des bases réelles.

      Une culture nationale commune

      Nous nous efforçons également de respecter les programmes officiels non seulement à la lettre mais aussi dans l’esprit. Des programmes nationaux doivent permettre aux enfants d’une même nation de se découvrir une culture commune. Il s’agit de connaître l’histoire de France, les classiques de la littérature, les artistes français les plus renommés… Il est important de bien connaître et de bien maîtriser sa langue, de l’orthographier correctement et de pouvoir jouer avec. Enfin, se constituer une culture nationale commune à travers les programmes nationaux, c’est aussi savoir mettre l’accent sur les réalités géographiques des  DROM. Ainsi, nous apprenons dès la maternelle aux enfants qu’il y a en France métropolitaine 4 saisons, mais que ce n’est pas le cas partout: dans les DROM, les saisons ne sont pas les mêmes qu’en métropole. Nous nous voyons mal faire travailler des enfants étudiant en Martinique ou à la Réunion, par exemple, sur les châtaignes au mois de septembre sans avoir la correction élémentaire de préciser à tous qu’il n’y a pas de châtaignes partout en France (ni même d’automne partout en France)! Maîtriser la géographie-même de notre pays, c’est la base d’une bonne culture nationale commune et il faut dire très tôt aux enfants que la France, c’est la métropole et les DROM.

      Nous nous efforçons de mettre un peu plus l’accent que d’autres sur cette réalité.