• École à la maison

    L'école à la maison

    Le retour à une scolarité en établissement

      Le retour à une scolarité en établissement

      Le retour à une scolarité en établissement

      Faire l’école à la maison, c’est aussi se tenir prêt à un éventuel retour en établissement. Il y a plusieurs cas de figure:

      • L’enfant peut le demander, notamment à l’adolescence, quand être entre pairs a tant d’importance.
      • De votre côté, vous pouvez devoir renoncer provisoirement à faire l’école à la maison, pour des raisons professionnelles, par exemple.
      • Votre voyage en famille prend fin et chacun va retrouver qui le chemin de l’école, qui le chemin du travail.
      • Les difficultés de votre enfant se sont beaucoup atténuées. Les progrès et la confiance acquise sont à présent suffisants pour envisager de retourner en établissement dans de bonnes conditions.
      • Enfin, vous choisirez  peut-être de faire revenir votre enfant dans le système traditionnel à partir d’un certain niveau de classe (entrée en 6ème, par exemple).

      Les Cours Sébal respectent les programmes de l’Education nationale. Votre enfant sera donc habitué à travailler les différentes matières et les différents domaines du Socle commun de compétences, de connaissances et de culture. Avec Les Cours Sébal, il aura travaillé tous les attendus de fins de cycle dans chaque matière . Nous portons une attention toute particulière au niveau CM2. Le retour en classe dans un établissement devrait donc bien se passer du point de vue du niveau de l’enfant.

      Ce qui peut changer, c’est la terminologie ou la présentation des contenus. Par exemple, chez nous, nous n’indiquons pas forcément que l’enfant va travailler, dans telle ou telle partie du cours de langue, la compétence « compréhension de l’oral » ou bien la compétence « compréhension de l’écrit ». Pour les matières, nous ne disons pas « temps » mais histoire ou encore « espace » mais géographie. Cependant votre enfant s’adaptera vite à ces changements de termes.

      Précisons que le retour en établissement public est de droit lorsqu’on interrompt l’instruction en famille. La question est de faire en sorte qu’elle se passe dans de bonnes conditions.